Comment fabriquer ses produits ménagers et économiser à la maison

Publié le 6 janvier 2016, mise à jour le 9 juin 2019
par Michel et Marie-Andrée Gazeau

1- Je fabrique mes produits ménagers

Adieu aux produits toxiques, mauvais pour la santé et notre planète !
Bonjour au respect de notre terre et de nos rivières, à une bonne santé, aux économies et à la satisfaction de participer au bien commun   dans un monde meilleur. Si possible, acheter des produits de qualité biologique.

Les produits incontournables :
1- Le vinaigre de vin blanc
désinfectant, dégraissant, détachant, détartrant et désodorisant.

2- Le bicarbonate de soude, produit idéal dans la maison
dégraissant, déodorant, adoucissant, (et même bon en cas de brûlures d’estomac)

3- Le percarbonate de soude, produit magique appelé aussi eau oxygénée solide, blanchissant naturel, dégraissant, détachant très puissant (dégage de l’eau oxygénée à partir de 60°) pour le linge

4- le savon de Marseille, le vrai à l’huile d’olive et sans glycérine rajoutée,
lavant et désinfectant, il éloigne les mites (un petit bout suspendu dans l’armoire)

5- Le citron
désinfectant, détachant, détartrant et désodorisant

6- Le savon noir

Quant aux huiles essentielles, elles sont nécessaires mais pas obligatoire :
- arbre à thé
- menthe poivrée.

A- Lessive
- Un bidon de récupération (si possible des récipients en verre)
- 1 litre d’eau chaude
- 40g de copeaux de savon de Marseille
- 1CS de bicarbonate de soude
- 1CS de vinaigre d’alcool blanc
Dans le bidon mettre l’eau chaude puis les paillettes de savon de Marseille et remuer avant de rajouter les autres ingrédients.
Pour une machine de « blanc » rajouter, après avoir mis votre lessive dans la machine, 1CC de percarbonate de soude

B- Liquide vaisselle
- Un bidon de récupération (si possible un récipient en verre)
- un entonnoir
- une casserole
- 500g d’eau chaude
- 100g de savon noir
Dans dans la casserole faire chauffer l’eau, rajouter le savon noir et mixer avec un mixer plongeant. Verser dans le contenant à l’aide de l’entonnoir.

C- Nettoyant multi-usage
- Nettoyant N° 1 

  • -1 litre d’eau
  • - 2 CS vinaigre d’alcool
  • - 3 gouttes d’huile essentielle « arbre à thé ». Bon à l’usage immédiatement

- Nettoyant n° 2
Dans un pot en verre :

  • 5 peaux de citrons (coupés en deux et préalablement pressés)
  • recouvrir de vinaigre de vin

Faire macérer pendant 15 jours dans le pot en verre , filtrer et verser dans un vaporisateur.

D- Vitres d’insert
Remplir un contenant en verre (bouteille de jus de fruit) avec :
- le nettoyant multi-usage n° 1
- 3 pincées de percarbonate de soude

En imbiber un papier absorbant (papier ménager essuie-tout), et si les vitres sont très goudronnées, le tremper dans la cendre qui se trouve dans le foyer

E- Cuvette toilettes
Deux possibilités :
- très sale - verser 1 à 2 pincées de percarbonate dans la cuvette ; laisser agir 1 heure
ou
- 2 verres de vinaigre de vin blanc ; laisser agir pendant 2 heures

F- Déboucher et détartrer
- Une tasse de bicarbonate dans le trou de l’évier
Puis un moment après
- 1 tasse de vinaigre
Laisser agir 20 mn et faire couler de l’eau chaude

G- Four
- Mélanger du bicarbonate de soude avec un peu d’eau afin d’obtenir une pâte
- Étaler cette pâte sur les parois du four
- 10 mn après vaporiser une tasse de vinaigre
- Laissez agir 20 mn et enlever la saleté du four et les produits avec un chiffon

H- Détacher une casserole
Une casserole a accroché ? plus de galère et pas besoin de frotter : recouvrir le fond brûlé d’eau et de 2 pincées de percarbonate de soude. Au bout de 30 minutes vous pouvez la laver normalement.

I- Dentifrices

1ère préparation :
- 1CS huile de coco
- 1CS bicarbonate de soude(soulage les aphtes)
- 10 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée
2ème préparation :
- eau oxygénée
- bicarbonate de soude
imprégner la brosse à dents d’eau oxygénée et la tremper dans le bicarbonate
3ème préparation :
- 3CS argile verte en poudre
- 1CS bicarbonate
- 8 gouttes huile essentielle de menthe poivré
4ème :
- savon de Marseille rend les dents propres et blanches

2- Je supprime toutes les veilles des appareils électriques

En France un réacteur nucléaire fonctionne rien que pour les veilles...
- télévision, ordinateur, box : prises multiples avec interrupteur.
Notre box est coupée de 10h du soir à 9h du matin, depuis 2006. Malgré les avis négatifs nous n’avons jamais eu aucun problème.
- four électrique : pour éviter d’avoir l’horloge en permanence, nous avons rajouté un disjoncteur individuel 20A sous le four.
- chargeurs : débrancher les chargeurs, même en fin de charge ils consomment un peu.

3- Je remplace toutes mes ampoules par des ampoules LED

Commencer par remplacer les ampoules qui sont les plus utilisées
Remplacer ses ampoules est un placement éco-responsable et rentable :

HTML - 35.4 ko

4- J’éteins mes appareils dès que je ne m’en sers plus

- J’éteins les lumières après mon passage
- J’éteins mon ordinateur dès que je ne m’en sert plus
- J’utilise un ordinateur portable plutôt qu’un ordinateur de bureau

5- Je surfe sur Internet

Avec les ordinateurs et les serveurs indispensables au stockage des données, le Web est responsable de plus de 2 % des émissions mondiales de CO2, selon l’association GeSI, et pourrait dépasser celle des transports aériens (3%)

Il existe pourtant des astuces pour réduire son « empreinte numérique » :
- je supprimer le maximum de e-mails (supprimer 30 messages de sa boîte mail permet d’économiser l’équivalent de la consommation d’une ampoule pendant une journée)
- j’installe un filtre anti-spam pour supprimer automatiquement tous les messages publicitaires
- j’utilise le navigateur Firefox en mode "navigation privée" pour éviter le transfert des messages publicitaires et les cookies qui peuvent être utilisés par des sites tiers pour me suivre à la trace à travers le web
- j’utilise régulièrement l’application unroll.me, qui permet de recenser et de se désabonner des lettres d’information non désirées.
- je réduis le nombre de destinataires de chaque mail
- j’envoie les pièces jointes les plus légères possible
- j’évite de passer systématiquement par un moteur de recherche en entrant directement l’adresse URL d’un site dans mon navigateur et en enregistrant les sites les plus souvent consultés en favoris.
- j’utilise le moteur de recherche Ecosia. Les liens publicitaires cliqués depuis Ecosia génèrent des revenus dont 80 % sont reversés à un programme de reforestation au Brésil.
- j’utilise une boîte mail écologique Newmanity, dont les serveurs sont alimentés en électricité produite avec des énergies renouvelables, qui s’engage à ne pas exploiter les données des utilisateurs à des fins publicitaires (car plus que leur stockage, c’est cette activité qui consomme le plus d’électricité)
- j’évite de visionner des films en VOD sur internet : un visionnement de 50 minutes consomme autant d’énergie que la fabrication d’un DVD
- Je télécharge une police de caractères à économie d’encre Ecofont Vera et je l’installe sur mon logiciel de traitement de texte. En créant des trous dans la police de caractères, c’est 20% moins d’encre qu’une police de caractères classique.
Téléchargement

5- Je prend un abonnement électrique sourcé "énergies renouvelables"

Par exemple chez Direct Energie (Tarif 31/3/2016 énergie 100% verte) :
- tarif jour 0.1474€ TTC /kWh
- tarif nuit 0.1128€/kWh
A titre de comparaison : tarif EDF réglementé jour : 0.1503€/kWh

6- Je roule en voiture électrique

Un plein pour une autonomie de 130km Peugeot Ion (1/3/2016) :
- 14kWh à 0.1474€ = 2.06€, soit 1.58 centime € /km
Voir notre article Voiture électrique


calle
calle
calle