Construction des murs par panneaux

Publié le 22 novembre 2007, mise à jour le 22 janvier 2008
par Michel et Marie-Andrée Gazeau

1 – panneau de mur standard

PDF - 19.4 ko
mur coupe horizontale
échelle 1/10

C’est un panneau qui repose sur le sol sur lequel on peut superposer un mur de pignon de toiture en trapèze (toit à une pente) ou en triangle (toit à 2 pentes)
Il comporte des membrures de même longueur, égale à la hauteur sous plafond.
Pour éviter leur flambement   (déformation d’un poteau qui se cintre ou prend du ventre sous l’effet de la charge), les membrures sont reliées par des traverses verticales de 75mm de largeur, sur toute la longueur du panneau. Ces traverses sont espacées de 641mm (voir annexe 4) pour permettre une bonne fixation du parement   intérieur (lambris, triply ou placo).

Des raidisseurs de 75mm de largeur par 575mm de long sont solidement vissées sur la face intérieure des membrures, en forme de Té, dans leur axe, verticalement entre chaque traverse.
Les raidisseurs latéraux du panneau sont réduits à 50mm de largeur. Les raidisseurs permettent d’augmenter la résistance au flambement   des membrures et surtout d’assurer une bonne liaison de la lisse   de linteau   qui porte le poids du plancher.

Des pièces en diagonales entre chaque membrure   appelées contreventement   empêchent la déformation du panneau dans le sens de sa diagonale.
Les contreventements sont en planche de 100mm de large.

Dans le cas d’un parement   intérieur en triply ou placo, dont les largeurs ne correspondent pas au module de 1m, on fixera des pièces de jonction verticales, de 50mm de large et 575mm de long, à cheval sur le joint, coté intérieur du mur.

PDF - 61.2 ko
ossature de mur
coupe verticale
échelle 1/10

La lisse   basse est constituée d’une pièce horizontale de même largeur que les membrures s’il n’y a pas de niveau en dessous. Elle reçoit les tiges filetées de diamètre 16mm (vérins) qui sont ancrés dans des dés de fondation (mortier + pierres).
la lisse   basse comporte également une pièce verticale de même largeur que les membrures, fixée en cornière sur la lisse horizontale.
Elle assure une liaison forte des membrures et des contreventements sur la lisse basse horizontale  .

JPEG - 149.8 ko
panneau de sous-sol protégé de l’humidité du sol par le liège
JPEG - 114.4 ko
vérin fait d’une tige filetée sur laquelle repose le panneau

La lisse haute horizontale est composée de deux pièces horizontales espacées de 50mm.
Cet espace permet :
- le remplissage de l’isolant après la pose du parement   intérieur, par le niveau supérieur,
- le passage des gaines électriques,
- le passage de canalisations d’un niveau à l’autre.

Elle est constituée :
1- d’une lisse haute extérieure mesure 50mm de large,
2- d’une lisse haute intérieure de 100mm de large. Celle-ci déborde de 25mm vers l’intérieur en corniche pour servir d’appui éventuel aux solives de plancher.
Si c’est possible, choisir plutôt de placer les solives perpendiculairement aux murs de pignon. Sa corniche est en encastrement entre deux panneaux de murs superposés.

PDF - 62.5 ko

2- panneau de façade

Panneau identique au panneau standard, mais se prolonge en hauteur dans le grenier.

La lisse haute verticale   de 150mm de largeur a son champ supérieur coupé en biais à l’angle de la pente du toit.
Elle reçoit latéralement une lisse haute inclinée de 50mm de large. En fait ces 2 pièces proviennent d’une seule pièce de 200mm de large refendue (planche coupée dans le sens de sa longueur) en biais sur toute sa longueur à 50mm d’un bord

Les contreventements entre deux membrures sont réalisés en deux pièces :
- la pièce du bas est la même que pour les murs de pignons.
- la pièce du haut de 100mm de large part en biais opposé à la première. Elle se fixe sur la lisse haute verticale  .

Les traverses horizontales et les raidisseurs de membrures sont les mêmes que pour les murs standards.
Mais au niveau supérieur du panneau au dessus du plancher (blochet  ), la traverse inférieure est de 100mm de largeur, sa face inférieure est à 150mm du dessus de la corniche.
Dans le cas où les solives sont parallèles à ce mur, elle est doublée sur sa partie inférieure interne d’une pièce de 50mm de largeur qui est en corniche pour recevoir les lames de parquet ou de plancher.
Dans le cas contraire, elle sert à fixer les solives de plancher pour éviter leur basculement.

Remarque : si le panneau de façade est trop haut (hauteur supérieure à 5m), on peut le réaliser en deux pièces, et construire un panneau standard en partie inférieure.
Remarque 2 : pour que les panneaux puissent s’assembler dans les angles, les extrémités de corniches doivent être recoupée en biais à 45° sur 25mm de long.

3 –panneau de pignon de toiture en trapèze

C’est un mur porteur qui reçoit les pannes de toiture (grosses poutres qui vont d’un mur porteur à l’autre).
Les pannes reçoivent perpendiculairement les chevrons espacés de 0.50m.
Les chevrons reçoivent les liteaux de couverture.

La lisse basse horizontale   est composée de deux pièces horizontales disposées de la même façon que les lisses hautes horizontales des panneaux standard.
Elles se superposent exactement aux lisses hautes du panneau standard.
La lisse basse verticale, d’une largeur de 100mm est fixée en cornière sur la lisse horizontale intérieure.
Elle assure une liaison forte des membrures et des contreventements sur la lisse basse horizontale  .
L’espace qui restent entre le dessus de cette lisse basse verticale et le dessous de la traverse horizontale basse permet :
- le passage des gaines électriques,
- le passage des canalisations des mur au plafond,
- une meilleure continuité de l’isolation mur / plafond

PDF - 47.2 ko
mur pignon - détails de jonction de pannes -
échelle 1/10
PDF - 33 ko
détails des débords de rives - échelle 1/5

Les membrures ont une longueur variable. Dans le cas d’une pente de toit de 22.5°, la différence de longueur entre une membrure   et la suivante est de 414.2mm.
Deux moises   (pièces de même largeur que les membrures, de 330mm de long) sont fixées de part et d’autre de la tête de membrure   pour recevoir par la suite les "pannes" de toiture. Elles dépassent la tête de membrures de 100mm.

La lisse haute verticale   est constituée d’une pièce de 150mm de largeur sur laquelle est fixée une pièce de 50mm de large fixée en corniche, affleurant à l’arase supérieur des membrures. (voir astuce §3 - toiture)

Les dispositifs de contreventement   et de raidisseurs de membrures sont identiques aux panneaux de façades.
Les traverses horizontales au dessus du linteau   sont placées de la même façon que pour les traverses de blochet   des murs de façade.

4- mur de pignon de toiture en triangle

C’est un mur identique au mur de pignon de toiture en trapèze, sauf que ses membrures forment un triangle dont la pointe reçoit la panne   faitière. Il peut être ou non symétrique.
La lisse haute est en deux parties inclinées chacune selon les pentes du toit, qui viennent se rejoindre dans l’axe de la membrure la plus haute.


calle
calle
calle