En réponse à :

Renforts

Publié le vendredi 8 juin 2007
(le texte de l'article se trouve sous le formulaire)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


ci-dessous le texte de l'article
Renforts
Publié le 8 juin 2007

Ce sont des pièces qui permettent la jonction entre les panneaux en consolidant l’ensemble.

1- Liaisons solives / membrures.
Le fait de laisser un espace entre les lisses basses horizontales (pour le remplissage de l’isolant) diminue la rigidité longitudinale d’un panneau. Aussi est-il nécessaire de lier les solives aux membrures au moins tous les 2m. Le plancher étant indéformable par les nombreuses liaisons parquets / solives, le raidissement des murs est ainsi correctement assuré.
Au niveau de la toiture ce raidissement est assuré naturellement par les liaisons solives / membrures tous les mètres pour les murs de pignon, et par les liaisons chevrons d’égout / membrures des mur de façade.

2- Chaînage
Pour résister aux très fortes sollicitations supportées par un bâtiment en cas d’ouragan ou de tempête, il est nécessaire de renforcer les liaisons entre panneaux de mur. Au montage, la liaison verticale entre panneaux est assurée par vissage entre les membrures d’extrémité et les profils de liaison (en U entre panneaux d’un même mur, ou en équerre dans les angles).

Au niveau des fondations, si le sol le nécessite (argileux ou sableux), une ceinture en béton armée reliera les plots de fondation. Une maison de planches est beaucoup moins lourde qu’une maison conventionnelle et accepte beaucoup mieux de petites déformations (sans fissures) et nécessite des fondations plus légères. Il est même possible de positionner les panneaux sur des calages et couler ensuite les fondations en dessous des vérins.

Comme pour un bâtiment en briques ou blocs de béton, le renfort des liaisons entre panneaux de murs se fait par un système de chaînage (dispositif prévenant l’écartement de deux murs). Un système de fortes équerres, de tiges filetées et de boulonnage, assure la continuité périphérique des efforts par l’intermédiaire des linteaux de 200mm de large (pour plus de détails, voir les dessins d’exécution).

3- Pièces verticales de liaison entre panneaux

3.1 angles
Ce profil en cornière est constitué d’un pièce de 100mm de large solidement vissée perpendiculairement sur le chant   (coté le plus petit d’une planche) d’une pièce de 125mm. Les membrures des deux panneaux d’angle sont solidement vissées sur ce profil. Si possible, le profil doit être constitué de deux pièces sur toute leur longueur. Sinon il faut croiser les jonctions de chaque pièce, et veiller à ce qu’aucune ne corresponde à la ligne de jonction où deux panneaux de pignon sont superposés.

3.2 - assemblage de deux panneaux de façade ou de pignon

détail de jonction de panneaux par U de liaison

jonction-panneaux-u-angle-1-5.pdf

Ce profil en U est constitué de deux pièces de 125mm de large, vissées de part et d’autre des chants d’une pièce de 150mm de large. Mêmes remarques pour les jonctions que pour les angles.

3.3. - jonction latérale par une planche verticale

Quand on veut éviter de mettre un mur de refend   en mur de pignon, on peut remplacer le profil en U par une pièce de 175mm de large. Mêmes remarques pour sa jonction que pour les angles.

Attention : dans ce cas, on aurait normalement deux solives de plancher et deux pannes de toiture au niveau de la jonction. On peut choisir de répartir différemment les solives sur toute la longueur du mur pignon, mais l’entr’axe   (distance entre l’axe d’une pièce à la même pièce suivante) entre solives sera modifié (construction hors module). Les deux pannes de toiture correspondantes aux deux membrures de jonction sont constituées de seulement deux pièces jumelées. Une pièce supplémentaire de jonction de 125mm de large est fixée entre les deux solives. Les chevrons des panneaux de toiture se raccordent sur l’axe de cette pièce.



calle
calle