Une lampe de poche à très longue durée de vie

Publié le 8 août 2016, mise à jour le 27 décembre 2016
par Michel et Marie-Andrée Gazeau

Prototype d’une lampe de poche à :
- très très longue durée de vie
- très très facile à faire.

Nous avons, au cours de notre vie, dû jeter à la poubelle au moins une dizaine de lampes boîtier ou autres lampes torche à plies.
Pourquoi ?
- contacts entre l’ampoule et la pile de mauvaise qualité ou défectueux
- ampoule grillée impossible à remplacer (soudée et non vendue en pièce détachée)
- interrupteur défectueux impossible à remplacer
- boîtier en plastique cassé impossible à réparer

Principes pour la construction d’une lampe de poche à très longue durée de vie :
- réalisé avec des matériaux recyclés et recyclables
- auto-construit, il est réparable à l’infini


L’interrupteur est constitué d’un fil de cuivre volant qui est poussé en contact serré dans une petite pince réalisée avec du fil de cuivre. A l’arrêt, le fil de cuivre volant est positionné derrière un petit ergot en bois pour éviter qu’il ne revienne en contact avec la pince.

Matériaux utilisés

PiècesMatériauSourceDurée de vie
boîtier bois léger palette recyclée >1000ans
couvercle boîtier à piles bois léger palette recyclée >1000ans
support d’ampoule bois (bois léger palette recyclée >1000ans
interrupteur fil de cuivre 2,5mm2 chute fil électrique >1000 ans
assemblage vis bichromatées 3,5x35 achetées >1000ans
ampoule LED récupérée 20 000heures
3 piles AA 1.5V alcaline récupérées n.c.

Remarque : le durée de vie est donnée pour une lampe conservée à l’abri dans la maison.

Outils utilisés

- perceuse-visseuse avec mèche diamètre 16mm et embouts de vissage
- pince coupante et pince plate pour façonner les éléments en cuivre
- fer à souder et fil d’étain pour les soudures
- scie à bois
- bloc à poncer avec papier de verre

Évolution dans le temps
Ce prototype peut s’adapter à l’évolution des techniques :
- à de nouveaux types d’ampoules (quand on trouvera des ampoules encore plus performantes que les LED). Il suffira de modifier ou de changer le support d’ampoule.
- à de nouvelles sources d’électricité :

  • si le format de pile AA est maintenu, sans aucune modification
  • si le format est modifié, en changeant le corps de lampe
  • en remplaçant les piles par des batteries format AA alimentées par petit module photovoltaïque

Remarque : quand Michel était enfant il faisait fonctionner un train électrique avec des piles salines qu’il avait fabriquées :

PiècesMatériauSourceDurée de vie
contenant pot en verre pot de yaourt >1000 ans
anode (électrode négative) plaque de zinc vielle gouttière récupérée qq grammes /an
cathode (électrode positive) bâton de carbone vielles piles alcalines Leclanché qq grammes /an
électrolyte chlorure de zinc eau additionnée d’acide chlorhydrique qq grammes /an

(L’acide chlorhydrique servait à nettoyer les carrelages).

Ces piles pouvaient durer à l’infini, en changeant les électrodes et l’électrolyte. Elles étaient destinées à un usage stationnaire, il n’était pas nécessaire de les déplacer. Les pots de yaourt avait juste un couvercle en bois.


calle
calle
calle

  • 23 août 2016, par Germain MAPS

    bravo !
    ce qui serait intéressant, c’est de savoir dans six mois qui l’a construite...et d’ailleurs, pourquoi ne pas continuer à balayer ainsi les objets de la vie quotidienne, souvent considérés comme indispensables, en proposant des solutions alternatives ?

    public|spip|ecrire:repondre_message

    • Une lampe à très longue durée de vie
      24 août 2016, par Michel et Andrée Gazeau

      Merci Germain pour tes commentaires et tes encouragements.

      Malheureusement nous n’avons aucun moyen de le savoir, sauf si quelqu’un fait la démarche pour nous le faire savoir.
      Avis aux visiteurs !!!

      C’est une bonne idée de continuer à revisiter des objets usuels et indispensables.

      Tu aurais des idées ?

      public|spip|ecrire:repondre_message