Anti corrosion

Publié le 16 novembre 2016
par Michel et Marie-Andrée Gazeau

Dans notre circuit de chauffage deux métaux différents se succèdent : le cuivre pour les tuyaux et l’acier pour le corps de chauffe, le ballon de stockage et le vase d’expansion. Cela forme une espèce de pile électrique qui génère un courant continu par électrolyse.
Ce phénomène est aussi appelé corrosion galvanique

Le phénomène physique

Ce phénomène est très bien explicité sur le site de Claude Raclot, ancien professeur du Lycée des Haberges :

Le métal le plus électronégatif, le fer, (potentiel E le plus faible) s’oxyde en libérant des électrons : il constitue le pôle négatif de la pile.
Sur un dispositif expérimental avec une solution de sulfate de cuivre de concentration égales à 1 mol/L. On laisse fonctionner la pile pendant deux heures : on constate que la masse de l’électrode de cuivre a augmenté de 25 mg et que la masse de l’électrode de fer à perdu 22mg.
La force électromotrice E est de 0,78 V. L’intensité du courant est de 11mA

Un moyen de combattre ce phénomène est d’interrompre la continuité électrique entre les deux métaux par des éléments isolants dits "composants anti-diélectriques ".

Notre installation

Au bout de 6 ans de service nous venons de découvrir une fuite sur le vase d’expansion de l’installation de chauffage : le corps en acier du ballon commence à suinter dans une petite zone localisée.
Au moment de l’installation nous avions cherché des composants anti-diélectriques, mais impossible d’en trouver pour les diamètres de cuivre utilisés sur notre installation en thermosiphon (diamètre 22 et 32mm).

Nous avons fait l’impasse sur ce sujet et cela n’a pas été un bon choix.

Avec l’apparition des imprimantes 3D nous pourrions dessiner ce type de composants et les faire fabriquer par un fab-lab. Mais c’est un gros défi car il faut d’abord les dessiner sur des logiciels spécifiques. C’est beaucoup d’investissement en temps d’apprentissage.

Le liquide de remplissage

La qualité du liquide de remplissage contribue aussi à la durée de vie de l’installation. Un additif anti corrosion peut diminuer la capacité du liquide à servir de liquide électrolytique.
Pour notre installation nous avions utilisé un bon liquide antigel et anti corrosion professionnel.


calle
calle
calle