Le rôle de l’argent

Publié le 2 mars 2018
par Michel et Marie-Andrée Gazeau

Quel est le rôle de l’argent parmi les causes du réchauffement climatique et quel pourrait être sa place dans la mise en oeuvre des solutions ?

Mannon

Mammon est un mot d’origine araméenne, signifiant « riche ». de l’hébreu matmon, signifiant trésor, argent. D’autres le rapprochent du phénicien mommon signifiant bénéfice. [https://fr.wikipedia.org/wiki/Mammon]

Dans le Talmud, ainsi que dans le Nouveau Testament, le mot « Mammon » signifie « possession matérielle ».

Eh bien moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête (1), afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles. [Lc 16, 9]
(Note 1 : le texte de la Bible dit « Mammon d’injustice » ou « Mammon d’iniquité »)

L’argent dans l’Évangile

Il les envoya proclamer le règne de Dieu et guérir les malades.
Il leur dit : « Ne prenez rien pour la route, ni bâton, ni sac, ni pain, ni argent ; n’ayez pas chacun une tunique de rechange.
Quand vous serez reçus dans une maison, restez-y ; c’est de là que vous repartirez. [Lc 9,2-4]

Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. [Lc 16,13]

Ceux-ci l’interrogèrent en disant : « Maître, nous le savons : tu parles et tu enseignes avec droiture, tu es impartial et tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité.
Nous est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? »
Mais Jésus, percevant leur fourberie, leur dit : « Montrez-moi une pièce d’argent. De qui porte-t-elle l’effigie et l’inscription ? – De César », répondirent-ils.
Il leur dit : « Alors rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » [Lc 20, 22-25]

Comme Jésus enseignait dans le temple, levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor. Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là, pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre. » [Lc 21, 1-4]

Rien n’est plus faux que le cœur de l’homme, il est incurable. Qui peut le connaître ? Moi, le Seigneur, qui pénètre les cœurs et qui scrute les reins, afin de rendre à chacun selon sa conduite, selon le fruit de ses actes. [Jr 17, 9-10]

Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent. [Mt 6, 24]

Car la racine de tous les maux, c’est l’amour de l’argent. Pour s’y être attachés, certains se sont égarés loin de la foi et se sont infligé à eux-mêmes des tourments sans nombre. [1Tm 6,10]

Que votre conduite ne soit pas inspirée par l’amour de l’argent : contentez-vous de ce que vous avez, car Dieu lui-même a dit : Jamais je ne te lâcherai, jamais je ne t’abandonnerai. [He 13,5]

C’est avec une grande puissance que les Apôtres rendaient témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus, et une grâce abondante reposait sur eux tous.
Aucun d’entre eux n’était dans l’indigence, car tous ceux qui étaient propriétaires de domaines ou de maisons les vendaient, et ils apportaient le montant de la vente pour le déposer aux pieds des Apôtres ; puis on le distribuait en fonction des besoins de chacun.
Il y avait un lévite originaire de Chypre, Joseph, surnommé Barnabé par les Apôtres, ce qui se traduit : « homme du réconfort ». Il vendit un champ qu’il possédait et en apporta l’argent qu’il déposa aux pieds des Apôtres. [Ac 4, 33-37]

Le Christ ne nous jugera pas. C’est à l’aulne de l’amour que nous aurons manifesté envers nos frères que nous seront jugés.
Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?”
Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” [Mt 25, 37-40]

Note :
Nous pouvons être très petits au yeux du monde et être bien plus précieux aux yeux de Dieu que tous les grands de ce monde.


calle
calle
calle