Mur solaire passif

Publié le 25 janvier 2008, mise à jour le 25 mai 2014
par Michel et Marie-Andrée Gazeau

A ce jour, le mur solaire passif est la manière la plus rentable de capter l’énergie solaire.

Les maisons solaires passives comportent de larges ouvertures au Sud, voire à l’Est ou à l’Ouest.

Le mur solaire passif est constitué :
- 1. d’un châssis fixe à simple vitrage. Ce vitrage fait effet de serre et capte l’énergie du soleil à l’intérieur de la maison.
- 2. d’un volet intérieur très isolé coulissant.
- 3. d’une isolation renforcée par l’extérieur
- 4. d’une masse thermique à l’intérieur de la maison. Elle peut être constituée soit d’une dalle lourde au sol, soit d’un mur lourd, soit des deux.

En faisant le bilan des apports thermiques solaires et des déperditions, on constate que le gain est beaucoup plus important si la partie vitrée est équipée d’un volet coulissant intérieur très isolé .
En fin d’après-midi, le volet est refermé. Ainsi, la nuit, au moment ou la température extérieure est la plus basse, il limite au maximum les déperditions de la chaleur accumulée dans la journée.

Nous testerons cette solution sur le projet de la maison des Pyrénées (voir l’article).

Le volet est constitué d’une ossature bois recevant :
- un parement   coté vitrage avec un revêtement très réfléchissant
- une isolation remplissant l’ossature
- d’un parement   extérieur en lambris ou en panneau peint
- un jeu de galets de roulement intégrés dans la lisse   basse de l’ossature
- une bande de guidage au sol
- un guide au plafond
- un bande verticale latérale vitrée

L’été, le volet est refermé en laissant un juste un peu de jour à travers la bande vitrée
Le rayonnement solaire est réfléchi vers l’extérieur, ce qui évite le risque de sur-chauffe de la lame d’air entre le vitrage et le volet.

Plutôt que de placer de l’argent dans une banque, il est beaucoup plus intéressant de le placer dans du solaire.
De plus, plus le coût de l’énergie va augmenter, plus le taux de retour sur l’investissement sera élevé.

Calcul d’un mur solaire passif.

Panneau vertical, exposé plein sud

Dimensions :
- largeur 1m
- hauteur 2.5m

Descriptif :
- 1 vitre 6mm extérieur fixe en 2 panneaux de 0.50m de large
- une lame d’air de 160mm
- un volet isolant coulissant intérieur avec 80mm d’isolant (panneau de fibre de bois ou ouate de cellulose, ou remplissage de copeaux de bois)

Caractéristiques thermiques :
- situation : plaine du Gard (30)
- altitude : 200m
- besoin de chauffage annuel : 1025 degré-jours
- coefficient de transmission des vitrages : 90%
- énergie solaire totale captée pendant la période de chauffage : 507 kWh/m2.an
- ouverture du volet : 8 h/jour
- déperditions totales annuelles pendant la période de chauffage : 240 kWh/m2.an

Calculs d’investissement :
- durée d’investissement : 50 ans
- date de calcul des coût : 02/2008
- énergie de comparaison : fuel domestique
- cout du litre de fuel :
- pouvoir calorique moyen :
- rendement de la chaudière : 80%
- coût de l’énergie : 0.08€/kWh

Calcul du coût total :
- coût total d’achat des matériaux : ossatures bois du mur, des châssis et du volet coulissant, vitrages, isolant, rail et galets.
- nombre d’heures de travail
- coût horaire du travail. Pour l’auto-constructeur, il est a évaluer en fonction de son salaire horaire net, déduits de toutes les charges : temps et coût de déplacement, impôts. Dans ce calcul il est fixé à 10€.

épaisseur isolant(mm) cout des matériaux rendement annuel
50 500 17%
80 520 20%
100 540 22%

calle
calle
calle